banniere-accueil

Mobilisation 24/03 : La Jeunesse fait partie de la solution

Comment se mobiliser ? 

 

Vous souhaitez mettre votre organisme aux couleurs de la mobilisation ?

 

Vous souhaitez lire le mode d'emploi des outils ?

 

Vous souhaitez voir l'historique ainsi que les objectifs de cette mobilisation ?

 

 

 
Les Centres de Jeunes (CJ) - qui regroupent les Maisons de Jeunes, les Centres de Rencontres et d’Hébergement et les Centres d’Information des Jeunes - lancent un cri d’alarme concernant la détresse dans laquelle se trouvent les jeunes !
 
En effet, isolement social, décrochage (voire décramponnage) scolaire, anxiété, oppression familiale et états dépressifs sont des situations dramatiques dans lesquelles les jeunes se trouvent depuis le début de la crise sanitaire, il y a bientôt un an maintenant.
 
Face à cette situation alarmante dénoncée depuis de nombreux mois par les acteurs de terrain, la majorité des responsables politiques interpellés de toutes parts restent silencieux, trop silencieux !
 
Aujourd’hui, les Centres de Jeunes désirent pouvoir agir grâce aux compétences des équipes d’animation afin de permettre aux jeunes d’être hors de chez eux mais dans des espaces où ils peuvent être accompagnés, recréer des liens, se poser, être écoutés, partager, prendre des initiatives citoyennes, envisager des perspectives, se projeter dans cette société post-Covid-19.
 
Les jeunes sont essentiels !
Les CJ sont essentiels !
 
Nous plaidons donc pour la possibilité de travailler, d’être présents aux côtés des jeunes et ce, tout en respectant les mesures sanitaires évidemment, car il faut au plus vite réinvestir dans le lien qui est particulièrement protecteur pour les jeunes, leur bien-être et leur construction identitaire.
Rappelons que les Centres de Jeunes ont pour mission de favoriser le développement d'une citoyenneté critique, active, responsable et solidaire, principalement chez les jeunes de 12 à 26 ans, par une prise de conscience et une connaissance des réalités de la société, des attitudes de responsabilité et de participation à la vie sociale, économique, culturelle et politique ainsi que la mise en œuvre et la valorisation de pratiques socioculturelles et artistiques.
 
C’est pourquoi, ce 24 février 2021 sera une journée d’actions diversifiées mises en place par les Centres de Jeunes sur tout le territoire belge francophone. 
Une manière de conscientiser la classe politique sur le caractère urgent de la situation et de porter les paroles des jeunes !
 
Dans le respect des règles sanitaires, il s’agira d’une mobilisation dans l’espace public et sur les réseaux sociaux. Nous allons relayer les paroles des jeunes. Parce qu’il est grand temps de permettre aux jeunes de reprendre le chemin de leurs vies dans le respect de tout un chacun !
 
Personne de contact: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
 
Pour retrouver toutes les actions des Centres de Jeunes, rendez-vous sur https://fr.padlet.com/secteur_centres_de_jeunes/sosjeunes

SOS Jeunes en détresse
"Le secteur jeunesse désorienté et en colère face aux nouvelles 
mesures sanitaires !" 

Des bulles de 10 autorisées mais interdites pour les activités associatives : une catastrophe pour les jeunes de + 18 ans !  

"Nous, acteurs de terrain pour la plupart réunis au sein des fédérations d’Organisations de Jeunesse et de Centres de Jeunes, insistons, comme nous le faisons depuis plusieurs mois déjà, sur la dégradation psycho-sociale des jeunes.

Nous émettons un appel à l’aide et revendiquons la nécessité d’assouplir les restrictions à leur égard." 

Pour lire la mise à jour du protocole jeunesse

Chers collègues,

 

La carte blanche « Quel avenir pour le secteur jeunesse ? » a bénéficié d’une belle visibilité grâce aux Centres de jeunes qui ont participé à la campagne de diffusion sur les réseaux sociaux (#jeunessentiel). Nous en profitons pour vous remercier.

Pour l’heure, elle n’a fait l’objet d’aucune réaction de la Ministre de la jeunesse. Notre Collectif des Centres de jeunes de la Wallonie picarde, à l’initiative de cette carte blanche, projette de l’envoyer avec l’ensemble des signatures directement à la Ministre dans la courant du mois de février.

Par ailleurs, de nombreuses personnes et institutions nous sollicitent encore aujourd’hui pour signer la carte blanche. 

Dès lors, dans la perspective de l’envoi à Mme Valérie Glatigny, nous avons rouvert le formulaire qui permet de récolter les signatures. Vous le trouverez en cliquant sur ce lien : https://forms.gle/M9MYnASHznPVsHrn9.

Si ce n’est déjà fait, n’hésitez donc pas à ajouter votre signature ou celle de votre Centre de jeunes et à relayer le lien auprès de vous.